Fumer du Platon...

Publié le par Louis

Une pratique singulière de la philosophie néoplatonicienne au XXe siècle.
 
 Dans son délicieux ouvrage Comme un roman, Daniel Pennac relate une cocasse anecdote sur l’usage concret de la philosophie spéculative en temps de crise. Le père de l’écrivain Tonino Benacquista se vantait en effet d’avoir fumé du Platon !
 
 Prisonnier de guerre lors du dernier conflit mondial et victime de la pénurie de papier à rouler, il se serait servi d’un exemplaire du Cratyle pour consommer le peu de tabac qu’il lui restait dans sa poche. L’histoire ne nous dit pas si cela eut des effets bénéfiques sur ses neurones…
 

Commenter cet article

Mambo 21/09/2007 12:28

et les libraires vont bientôt être considérés comme des dealers alors! lol