Conséquences imprévues de la mondialisation

Publié le par Louis

Faut-il jeter les œuvres de Gogol une bonne fois pour toutes dans les eaux de la Néva ?
 
 Le bonnet d’âne est attribué aujourd’hui à cette personne qui m’a demandé ce matin si l’on pouvait trouver dans nos rayonnages la nouvelle Une terrible vengeance d’un auteur russe nommé GOOGLE !

Publié dans Quotidien du libraire

Commenter cet article