Texto, maladie textuellement transmissible

Publié le par Louis

"Tous les êtres, jusqu'ici, ont créé quelque chose au-delà d'eux-même : et vous êtes le reflux de cette grande marée et vous préférez retourner à l'animal plutôt que de surmonter l'homme ?"

- Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra 


En me promenant sur la toile, je suis tombé sur un blog parlant du Zarathoustra de Nietzsche. Dans la liste des commentaires, un internaute inspiré a rédigé le billet suivant :

 "Jamai lu ce livre mai jamai fai de philo oci! Fodré ptetre ke jmi mett ca a l'air 1teressan..."

La récente création d'une ligue anti-texto prend alors dans ce cas tout son sens ! voici son site : http://texto.riendetel.com

undefined
L'évolution ne passe jamais par l'appauvrissement...

Le texto serait même en train de contaminer petit à petit les copies d'élèves rendues à des profs consternés. De plus en plus de forums de discussions sur le net demandent à leurs visiteurs d'avoir la courtoisie de ne pas s'exprimer en texto ! Malgré cela, il se trouvera toujours des linguistes, pontifiants et soucieux d'être à la page, osant prétendre qu'il n'y a point péril en la demeure ! Voilà en tout cas une position relevant à mon avis du syndrome du pompier pyromane...

Les usagers du texto sont pourtant les premiers à reconnaître le déclin de leur orthographe. Moi-même, durant mes années d'études universitaires, j'ai pu constater combien la pratique de la prise de notes avait fait des ravages dans mes écrits.

Une chose est sûre, les amoureux du français sont de plus en plus nombreux à se mobiliser pour la défense de leur langue. Une langue ouverte à tout enrichissement, mais rigoureusement allergique à l'idée de son déclin programmé. L'évolution ne passe jamais par l'appauvrissement... L'Erostrate des temps modernes peut clamer son envie de brûler tous les temples d'Artémis qu'il veut, nous ne le laisserons pas faire !


undefined

Publié dans Point de vue

Commenter cet article