Bug Jargal

Publié le par Louis

 
 
UN ROMAN D’AVENTURES SOUS LES TROPIQUES ECRIT PAR UN JEUNE LYCEEN DE 16 ANS À LA SUITE D’UN PARI
 
 L’année 1999, le jury Renaudot attribua le prix à D. Bona. Le mérite de la lauréate a été de faire revivre par son roman Le manuscrit de Port-Ebène une page violente de l’histoire française d’outre-mer : la grande révolte des esclaves de Saint-Domingue en 1791. Mais c’est le jeune Victor Hugo qui avait eu le premier l’initiative d’évoquer cet épisode dans son roman Bug Jargal, l’année de ses 16 ans, en 1818.
 
 Le roman se déroule dans la partie ouest de l’île alors aux mains des Français depuis plus d’un siècle. Ces derniers ont réussi à faire naître d’une terre sauvage une brillante économie sucrière, tandis que dans la partie espagnole, la colonie fondée par Christophe Colomb n’est plus que l’ombre d’elle même.
 
 La société coloniale française de Saint-Domingue d’apparence pyramidale est d’élaboration bien plus complexe qu’on ne le pense. Blancs aisés et petits blancs, mulâtres et noirs libres ou affranchis vivent sur un même sol qui va bientôt être inondé d’un torrent de sang.
 
 Déçus dans leur volonté d’intégration au sein de l’aristocratie blanche, les mulâtres se tournent vers leurs demi-frères noirs qu’ils ignoraient jusqu’alors. Ils déclenchent alors la grande révolte de 1791 inaugurée par la cérémonie vaudoue de Bois Caïman.
 
 C’est dans ce contexte que le héros du roman, le jeune Léopold d’Auverney, débarque dans la colonie. Il vient tout juste d’épouser la belle Marie, fille d’un riche et inhumain planteur, quand éclate brusquement la révolte.
 
 L’une des premières victimes n’est autre que le père de Marie, massacré par son nain et bouffon Habybrah. Un meurtre quasiment rituel par lequel l’esclave préféré et privilégié du maître espère effacer des années de servilité honteuse.
 
 La malheureuse Marie est quant à elle enlevée par les insurgés dont la soif de vengeance et la cruauté soudainement libérées, sont canalisées par un noble et mystérieux chef épris de justice : Bug Jargal.
 
 Une rivalité tout autre que militaire va alors naître entre Léopold et Bug Jargal, menant vers une solide amitié endeuillée par la folie meurtrière des deux camps.

Publié dans Romans

Commenter cet article