Tombez sous le charme de Rebell

Publié le par Louis

 

Je suis tombé sous le charme d'un grand poète oublié de la fin du XIXe siècle : Hugues Rebell, dont voici le portrait :

 

Aristocrate hautain délivré des vieux réflexes stériles de sa caste, il mourut dans la misère, entouré des ses précieux livres dont il ne pouvait se séparer. Kléber Haedens le considérait dans son Histoire de la littérature française comme un des précurseurs à la littérature moderne.
 
 Cet écrivain qui proclamait : « Tout homme doit avoir une double vie : d’une part la vie restreinte et faite de fonctions spéciales de son individu ; d’autre part la vie immense, contemplative et désintéressée de sa pensée. », méritait tout de même un peu de mon attention…
 
 Venant de dévorer son superbe recueil de poèmes, Les chants de la pluie et du soleil, je ne puis résister à l’envie de vous faire partager cette sublime ode à la femme :
 
 
Es-tu digne de la Mer ?
As-tu une chevelure comme un diadème et comme une toison ?
Les seins aux pointes impérieuses et braves,
La taille faite pour l’étreinte,
Et des hanches énormes qui se raillent de la vague ?
Mets-toi nue sous le soleil,
Dresse-toi parmi l’écume et sous le ciel en feu.
Viens radieuse, voluptueuse, orgueilleuse ;
Car tu as une mission : être belle et charmer ;
Mais si tu la remplis,
Tu as aussi un sacre parmi les hommes.
Viens donc toute fière de tes hanches nues,
De ton corps de femme féconde,
Au-devant du flot,
Sous la caresse du clair soleil
Qui illumine ton impudeur.
Si les villes de vieillards te maudissent,
La jeune Nature acclamera ta beauté.
 
 

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article