Montaigne a la mémoire qui flanche

Publié le par Louis

 

 
 Dans Les Essais, Montaigne nous fait part de ses défaillances en matière de mémoire. Cet aveu surprenant de la part d’un grand écrivain français le rend d’autant plus sympathique. Il nous confesse notamment son soucis le plus récurent : lorsqu’il se déplace pour aller chercher un renseignement dans sa bibliothèque, il oublie en chemin le but de son déplacement !
 
 Il arrive également à Montaigne de reprendre à zéro des livres qu’il a déjà lus. S’en rendant compte trop tard, il entreprend alors de les barbouiller de notes diverses afin de se prouver ultérieurement qu’il les a bien feuilletés !
 
 Mais là où l’affaire devient vraiment burlesque, c’est lorsqu’il reconnaît avec beaucoup d’humilité se révéler incapable de reconnaître ses propres Essais, lorsqu’ils sont cités devant lui en public !    
 
 Cette anecdote est relatée par Pierre Bayard dans son ouvrage Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ? Derrière ce titre accrocheur qui lui a valu d’être placé en tête de gondole de supermarchés, l’auteur a mené la réflexion sur ce sujet à un très haut niveau tout en la rendant fort passionnante.
 
 Voici l’une de ses brillantes conclusions visant à dédramatiser les mésaventures de Montaigne :
 
« Nous ne gardons pas en notre mémoire des livres homogènes, mais des fragments arrachés à des lectures partielles, souvent mêlés les uns les autres, et de surcroît remaniés par nos fantasmes personnels : des bribes de livres falsifiés (…) qui ont pour fonction d’en dissimuler d’autres. »
 
 
 

Commenter cet article

Corso 25/07/2007 18:51

Je découvre l'anecdote.
Etait-il aussi capable de sortir les pires perles quand il se rendait chez son libraire/imprimeur pour demander un livre ?
lol

Emma 24/07/2007 17:11

J'adore! je suis rassurée quant à mes pertes de mémoire... un auteur tel que Montaigne humble et assumant ses petites "faiblesses" est un délice pour le pauvre lecteur néophyte...
à méditer pour ne plus culpabiliser,
merci libraire contemplatif...